AFRIQUE DU SUD : Vantage Capital investit 144 M$ dans six projets éoliens et solaires

Par - Publié le / Modifié le

AFRICA: Three actors in energy sector awarded by EDF ©Jen Watson/Shutterstock

Le fonds d’investissement sud-africain Vantage Capital vient d’annoncer un investissement de 2,05 milliards de rands (144 millions de dollars) dans six projets éoliens et solaires en Afrique du Sud. Ces projets auront une capacité combinée de 433 MW.

Pour accroitre la production d’électricité en Afrique du Sud, le gouvernement a lancé le programme d’approvisionnement : le South African Renewable Energy Independent Power Producer (REIPP). Il s’agit d’inciter les acteurs privés à investir dans la production d’énergie. C’est dans ce cadre que plusieurs projets privés sont montés chaque jour pour permettre à la nation arc-en-ciel de résoudre l’épineuse question énergétique. Parmi ces projets, six viennent de trouver un financement de la part Vantage GreenX, du fonds Vantage Capital, le gestionnaire de fonds mezzanines le plus important d’Afrique du Sud.

Ce fonds a injecté en tout 2,05 milliards de rands, soit 144 millions de dollars. Ces investissements ont déjà financé quatre projets développés par BioTherm Energy, un producteur sud-africain d’énergie renouvelable et deux projets développés par la compagnie Old Mutual Life Assurance Company South Africa Limited (OMLACSA) et la compagnie d’énergie renouvelable African Clean Energy Developments Limited (ACED).

Les six projets ont finalisé leur montage financier à la fin du mois de juillet 2018. Les quatre projets de BioTherm sont les suivants : le projet solaire photovoltaïque Konkoonsies II de 86 MW dans la région du Cap Nord, le projet solaire photovoltaïque Aggenys de 45 MW (Cap Nord), le projet éolien Golden Valley de 120 MW (Cap Est) et le projet éolien Excelsior de 32 MW (Cap Ouest).

Deux projets d’OMLACSA sont également concernés : le projet solaire photovoltaïque Droogfontein II de 75 MW (Cap Nord) et le projet solaire photovoltaïque Zeerust de 75 MW dans la province du Nord-Ouest.

Une opération qui consolide les positions de Vantage Capital

« Ensemble, ils représentent un portefeuille d’actifs géographiquement diversifié. Malgré les difficultés rencontrées par les parties prenantes de l’industrie au cours des deux dernières années, nous espérons que la conclusion de cette série de projets représente un cap décisif pour l’industrie sud-africaine des énergies renouvelables et donne un nouvel élan pour consolider le secteur énergétique national dans son ensemble », s’est félicité Alastair Campbell, directeur général de Vantage GreenX.

Vantage Capital a été créé en 2001. Aujourd’hui, il gère des actifs de 11 milliards de rands, soit 500 millions de dollars (sans compter son nouvel investissement). En juillet 2018, le fonds a renforcé sa présence sur le continent africain en investissant 10 millions dollars dans le projet « Smart and Happy Village » à Cap Tamarin à Maurice. Il s’agit d’un projet de construction d’une ville intelligente et écologique à l’ouest de cette ile située au large de l’océan indien.

Jean Marie Takouleu

Catégories

Plus sur le même thème

Plus dans la même région

Nous respectons votre vie privée

Ce site utilise des cookies et des technologies statistiques pour améliorer votre expérience. En cliquant j'accepte, vous donnez votre accord.

Accept
X
Newsletter AFRIK 21