AFRIQUE DU SUD : Shell veut lancer ses bornes de recharge de voitures électriques

Par - Publié le / Modifié le

AFRIQUE DU SUD : Shell veut lancer ses bornes de recharge de voitures électriques©gvictoria/Shutterstock

Shell, la compagnie pétrolière anglo-néerlandaise, a annoncé qu’elle allait lancer ses premières bornes de recharge des voitures électriques (VE) en Afrique du Sud en 2019. Elle devrait développer ce service en fonction de l’évolution du marché des véhicules électriques.

Les Sud-Africains prennent de plus en plus goût aux voitures électriques (VE). Après tout, Elon Musk, le président directeur général de Tesla, l’un des plus importants constructeurs de VE au monde est un fils du terroir, bien qu’il ait été naturalisé canadien. Même s’il n’envisage pas d’installer une usine d’assemblage de VE en Afrique du Sud dans l’immédiat, l’idée fait son chemin, d’autant plus qu’il y produit déjà des batteries destinées au marché africain. Quoi qu’il en soit, les VE sont très visibles dans la nation arc-en-ciel et de grandes compagnies, à l’instar de Shell, lorgnent déjà le marché des bornes recharge.

L’entreprise britannique a annoncé qu’elle allait lancer ses premières bornes de recharge de VE en Afrique du Sud en 2019. « Cela fait partie de notre feuille de route jusqu’en 2025. Nous commencerons à petite échelle en 2019 et nous augmenterons au fur et à mesure que la demande augmentera. Shell et ses partenaires stratégiques réaliseront cet investissement », a affirmé Dineo Pooe, porte-parole de Shell dans le journal Independent Online.

GridCars discute avec tout le monde

En Afrique du Sud, Shell pourrait travailler sur ce projet avec GridCars. C’est une filiale d’Alviva Holdings. Elle fait partie des entreprises qui promeuvent l’e-mobilité. GridCars est en pourparler avec avec les principales compagnies pétrolières  opérant en Afrique du Sud. Les négociations entre cette dernière  et  le constructeur Jaguar ont débouché sur un accord. Elle a déjà installé 100 bornes de recharge dans la nation arc-en-ciel. La société est en train d’installer 82 nouvelles bornes  publiques dans le pays.  En tout, près de 200 bornes de recharge seront installées d’ici fin mars 2019.

Pour ce qui est de British Petrolium (BP), selon Priscillah Mabelane, la directrice de BP Afrique du Sud, le groupe a investi dans FreeWire Technologies, un fabricant de solutions de recharge mobile pour VE. Il est également présent chez StoreDot, un développeur de la technologie de recharge ultra-rapide des batteries, dans Chargemaster, le leader britannique de la recharge pour VE, et dans NIO Capital, un fonds d’investissement qui étudie les opportunités offertes par l’écosystème chinois avancé de la mobilité. La mise en commun de ses solutions pourrait propulser BP dans le secteur de la recharge des VE.

Jean Marie Takouleu

Plus sur le même thème

Plus dans la même région

Nous respectons votre vie privée

Ce site utilise des cookies et des technologies statistiques pour améliorer votre expérience. En cliquant j'accepte, vous donnez votre accord.

Accept
X
Newsletter AFRIK 21