AFRIQUE DU SUD : Absa lâche 1,5 M$ pour 12 projets d’énergies renouvelables de 1,2 GW

Par - Publié le / Modifié le

AFRIQUE DU SUD : Absa lâche 1,5 M$ pour 12 projets d’énergies renouvelables de 1,2 GW©Imacoconut/Shutterstock

Absa Group Limited, une banque sud-africaine a annoncé qu’elle allait financer, ce mois-ci, douze projets d’énergies renouvelables en Afrique du Sud. D’un montant global de 22 milliards de rands (plus de 1,5 milliard de dollars), ces projets éoliens, solaires et de biomasse vont permettre de produire localement 1,2 GW d’électricité.

Les investissements dans la production d’énergie renouvelable ont le vent en poupe en Afrique du Sud ces derniers mois. C’est dans ce contexte que la banque Absa a annoncé qu’elle allait injecter 22 milliards de rands, soit plus de 1,5 milliard de dollars, dans 12 projets consacrés aux énergies renouvelables en Afrique du Sud. Il s’agit de sept projets éoliens, quatre projets solaires et un projet de biomasse. Ces investissements font suite à un appel d’offres lancé par le ministère de l’Énergie.

Selon cette banque sud-africaine, l’ensemble de ces projets sont répartis sur plusieurs provinces et permettront de produire 1,2 GW d’électricité dans les prochaines années. « Le retour d’expérience concernant les derniers projets d’énergie renouvelable mis en œuvre en Afrique du Sud a démontré qu’il est comparativement moins cher de produire de l’énergie à partir de centrales d’énergies renouvelables », a justifié Bhavtik Vallabhjee, le responsable du financement de l’électricité, des services publics et de l’infrastructure chez Absa. Et d’ajouter, « la plupart de nos projets fourniront de l’électricité à un prix inférieur à 0,70 rand le kilowattheure (moins d’un centime de dollar, Ndlr), à comparer avec le prix de l’énergie produite à partir de centrales thermiques, généralement beaucoup plus cher. »

Un moteur de la production de l’énergie verte en Afrique du Sud

Avec près de 40 000 employés et plus de 108 milliards de rands d’actifs en 2017 (soit plus de 7,6 milliards de dollars), la banque Absa pèse lourd dans le paysage financier d’Afrique du Sud. Avec l’ouverture du secteur de l’énergie, notamment grâce au Programme d’approvisionnement en énergie renouvelable auprès de producteurs indépendants (Reippp), ses investissements vont sans doute croître encore. D’ailleurs, les douze projets que la banque va financer bénéficient de ce programme gouvernemental. Le nom d’Absa a également été cité récemment dans les projets de financement du fonds d’investissement Ideas. Ce qui porte à 33 le nombre total de projets de producteurs d’électricité indépendants financés par Absa, pour une puissance de production cumulée de 2,9 GW. Cela pousse l’entreprise à voir beaucoup plus grand. Elle envisage désormais d’investir dans des projets d’énergie renouvelable au Ghana, en Zambie, au Kenya et en Tanzanie. Ce sont là quelques pays du continent africain qui se démarquent en affichant un certain dynamisme dans les politiques en faveur des investissements dans l’économie verte.

Jean Marie Takouleu 

Plus sur le même thème

Plus dans la même région