AFRIQUE DE L’EST : SMA s’appuie sur Davis & Shirtliff pour distribuer ses onduleurs

Par - Publié le / Modifié le

AFRIQUE DE L’EST : SMA s’appuie sur Davis & Shirtliff pour distribuer ses onduleurs ©Kevinspired365/Shutterstock

L’entreprise allemande SMA Solar Technology vient de signer un partenariat avec Davis & Shirtliff, une société kenyane spécialisée dans la fourniture d’équipements d’eau et d’énergie. Cette dernière va distribuer les onduleurs photovoltaïques de SMA en Afrique de l’Est.

Le marché du solaire se développe en Afrique de l’Est. Et le Kenya fait partie des pays pionniers en la matière. Sur place, les projets d’énergies renouvelables se multiplient. Un climat des affaires qui pousse l’entreprise allemande SMA Solar Technology à s’intéresser à ce marché dynamique. Elle fabrique des onduleurs pour les installations photovoltaïques. Ces onduleurs permettent d’injecter le courant dans le réseau. L’entreprise, basée à Hesse (au centre de l’Allemagne), a choisi le Kenya comme point de chute en Afrique de l’Est. Sur place, elle commercialise ses onduleurs par le biais de Davis & Shirtliff, une société kenyane spécialisée dans la fourniture d’équipements d’eau et d’énergie.

Davis & Shirtliff a déjà vendu 70 onduleurs SMA sur le marché d’Afrique de l’Est. Les deux partenaires misent surtout sur l’off-grid solaire. Beaucoup d’entreprises se tournent vers ce système de distribution d’électricité hors réseau, persuadées qu’il est souvent plus avantageux. « L’installation d’un système off-grid solaire peut réduire considérablement la facture d’électricité et donc les coûts de fonctionnement des industriels », a déclaré Phillip Holi, directeur technique de Davis & Shirtliff.

Un marché stratégique pour SMA

De plus en plus, les partenaires au développement et les entreprises investissent dans l’off-grid solaire. En décembre 2018, le gouvernement britannique a annoncé qu’il allait investir plus de 127 millions de dollars dans des projets visant à catalyser la croissance du secteur des énergies renouvelables en Afrique subsaharienne.

Dans le même temps, plusieurs entreprises se renforcent. C’est le cas de Zola Electric. Elle propose des systèmes « solaire plus stockage » pour les ménages et les entreprises hors réseau à travers l’Afrique subsaharienne. La jeune entreprise a annoncé en décembre 2018 qu’elle avait obtenu une facilité de crédit de 32,5 millions de dollars pour financer ses activités en Tanzanie au cours des cinq prochaines années. Les crédits ont été accordés par un groupe d’investisseurs dirigé par Inspired Evolution, une société de conseil en investissement spécialisée dans le secteur de l’énergie en Afrique, la Société néerlandaise de financement du développement (FMO), Norfund, une société de capital-investissement norvégienne et Swedbank, une banque basée à Stockholm en Suède.

Un dynamisme du marché de l’off-grid solaire qui pourrait profiter à SMA Solar Technology qui a décidé de réorienter sa stratégie commerciale vers les pays en développement, après son échec sur le marché du solaire en Chine.

Jean Marie Takouleu

Catégories

Plus sur le même thème

Plus dans la même région