AFRIQUE : CrossBoundary se lance dans le marché des mini-grids solaires et crée CBEA

Par - Publié le / Modifié le

AFRIQUE : CrossBoundary se lance dans le marché des mini-grids solaires et crée CBEA©Yong006/Shutterstock

Le gestionnaire de fonds d’investissement CrossBoundary Energy a annoncé qu’il allait investir 16 millions de dollars dans des projets de mini-grids solaires dans trois pays en Afrique. Cela se fera à travers son nouveau mécanisme CrossBoundary Energy Access (CBEA).

Le marché des mini-grids solaires intéresse de plus en plus les investisseurs en Afrique. Parmi eux, CrossBoundary Energy veut désormais fournir de l’énergie propre, hors réseau, aux populations de Tanzanie, de Nigeria et de Zambie. Il s’agit d’un gestionnaire de fonds déjà connu dans le secteur de l’énergie en Afrique. Il investira pas moins de 16 millions de dollars dans des projets de mini-grids solaires.

Dans la foulée, il a annoncé la création de CrossBoundary Energy Access (CBEA), un mécanisme qui permettra de mettre en œuvre ce projet de financement. «Cette première clôture pour l’accès transfrontalier à l’énergie est un premier pas vers le déblocage des capitaux privés et publics nécessaires à l’expansion du secteur des mini-réseaux », a expliqué Matt Tilleard, co-associé-gérant chez CrossBoundary.

De l’énergie pour 170 000 personnes

CrossBoundary justifie le choix de ces trois pays (dans un premier temps) par le fait que sur place, le secteur de l’off-grid est déjà doté d’un cadre réglementaire. Les 16 millions de dollars qu’il vient de collecter ont été apportés par la fondation Rockefeller, une institution qui finance les projets menés par des entreprises exerçant dans des communautés défavorisées. La fondation Shell et UK Aid ont également participé à la mise en place et au lancement de CBEA.

Le nouveau mécanisme aura désormais pour tâche de dénicher des projets de mini-réseaux électriques et de les financer par la suite. Ils seront destinés à des familles et aux petites entreprises. CrossBoundary estime que l’argent va permettre de soutenir des projets pouvant fournir de l’énergie à 170 000 personnes. « Nous sommes fiers et enthousiastes d’être l’un des premiers investisseurs dans les installations de CBEA, car cela représente un effort ambitieux et concret pour construire des mini-réseaux qui doivent alimenter à plus de 100 millions de personnes en Afrique », a affirmé Ashvin Dayal, directeur général en charge de l’Énergie à la fondation Rockefeller.

Sur le terrain, CBEA trouvera d’autres gestionnaires de fonds dédiés aux énergies renouvelables déjà actifs en Afrique, à l’instar de Renewable Power Fund (ARPF) qui investit dans les projets d’off-grid solaire, hydroélectrique, éolien ou de biomasse dans les pays comme l’Éthiopie, la Tanzanie ou encore le Ghana.

Jean Marie Takouleu

Plus sur le même thème

Plus dans la même région

Nous respectons votre vie privée

Ce site utilise des cookies et des technologies statistiques pour améliorer votre expérience. En cliquant j'accepte, vous donnez votre accord.

Accept
X
Newsletter AFRIK 21