AFRIQUE : Bboxx lève 6 M€ par crowdfunding, un record absolu dans le solaire africain

Par - Publié le / Modifié le

AFRIQUE : BBOXX lève 6 M€ par crowdfunding, un record absolu dans le solaire africain©KRISS75Shutterstock

Bboxx, le spécialiste britannique des solutions solaires off-grid, vient de lever plus de 6 millions d’euros, grâce à Trine, la plateforme de financement participatif, spécialisée sur les investissements durables dans l’énergie solaire. Il s’agit de la plus grande opération de crowdfunding dans l’histoire du solaire en Afrique.

Décidément, Bboxx fait feu de tout bois pour gagner la course au marché prometteur du kit solaire en Afrique. Après avoir noué des partenariats avec des géants comme Électricité de France (EDF), qui a pris 50% de parts dans sa filiale togolaise, fin 2018, et avoir obtenu en janvier 2019 des facilités de 31 millions de dollars auprès d’Africa Infrastructure Investment Managers, la startup britannique vient de se tourner vers le crowdfunding. Grâce à Trine, la plateforme de financement participatif, spécialisée sur les investissements durables dans l’énergie solaire, le spécialiste des home solar systems, a levé plus de 6 millions d’euros sur le marché suédois et européen. Ce montant, qui représente la plus importante levée de fonds par crowfunding de l’histoire de l’énergie solaire en Afrique, a été atteint au terme du dernier tour des six objectifs de mobilisation d’un million d’euros, lancé en février 2018. Trine et Bboxx avaient atteint leur premier objectif d’un million d’euros en un temps record : un mois à peine après le lancement de l’appel de fonds.

Cette frénésie s’explique par le dynamisme du marché africain, que l’association d’industriels Gogla évalue à 6 milliards de dollars à l’horizon 2022. D’ailleurs, les grands énergéticiens français, EDF, Engie et Total ne s’y trompent pas et sont bien présents, souvent à travers des partenaires locaux.

Avec ce nouveau succès engrangé par Bboxx, ce sont plus de 200 000 personnes vivant dans les zones rurales des sept pays que sont le Kenya, le Rwanda, le Togo, la République démocratique du Congo, le Mali, le Sénégal et la Guinée Conakry, qui pourraient avoir prochainement accès à une énergie abordable, fiable et propre, ainsi qu’à d’autres services publics modernes (internet, téléphone et divertissement).

Le marché africain du solaire séduit aussi les petits investisseurs

« L’électricité n’est que le point de départ. L’accès à l’énergie amène les gens dans l’économie numérique, crée de nouveaux marchés et génère des demandes dans d’autres domaines, tels que l’eau, internet et les finances. Ce sont des demandes que Bboxx cherche également à satisfaire. C’est la clé pour libérer le plein potentiel économique de l’Afrique. » a déclaré Mansoor Hamayun, PDG et cofondateur de Bboxx.

Sur l’ensemble de l’opération menée par Trine, ce sont près de 4400 investisseurs qui se sont mobilisés à raison d’un apport moyen de 500 à 600 euros. Pour Sam Manaberi, PDG et cofondateur de Trine, le potentiel solaire de l’Afrique séduit les petits investisseurs. « Nous avons reçu une demande sans précédent de la part d’investisseurs particuliers, souhaitant investir de manière durable dans l’énergie solaire sur des marchés en croissance, tels que l’Afrique. » . Il assure que le financement participatif, peu coûteux et flexible, se présente comme le type de financement idéal pour permettre aux entreprises à forte croissance, comme Bboxx, de s’étendre rapidement sur leurs marchés.

Opérant déjà dans 12 pays, dont le Rwanda, le Kenya, le Togo et la RDC, où la société accélère l’installation de systèmes domestiques solaires, Bboxx avait déjà mobilisé 100 millions de dollars à la fin 2018.

Boris Ngounou

Plus sur le même thème

Plus dans la même région

Nous respectons votre vie privée

Ce site utilise des cookies et des technologies statistiques pour améliorer votre expérience. En cliquant j'accepte, vous donnez votre accord.

Accept
X
Newsletter AFRIK 21